Mon manuel s’intitule ‘les maths apprivoisées , niveau primaire’.   Il est primaire dans le sens où il s’agit de maths de base avec des explications liées à notre quotidien.  Après avoir vu plusieurs sujets du brevet, je confirme l’utilité de mon livre pour tous les niveaux. En effet, la plupart des questions portent sur le produit en croix. Ce produit en croix  est expliqué dans mon livre puis largement utilisé. Il sert à résoudre beaucoup de problèmes, à manipuler les pourcentages…

Par rapport au bac et entre autre aux bac S, Je me sers aussi de mon livre pour expliquer la notion d’ensemble, les nombres entiers positifs seront utiles pour les suites, les nombres relatifs pour les complexes ou autre, les nombres premiers les premières règles de divisions menant au PGCD sont expliquées dans mon livre et sont une bases pour les TS option math.

Par contre, mon livre n’est pas un livre d’exercices, c’est un manuel d’explications, c’est ensuite au lecteur de travailler ou de s’amuser à faire des exercices ou à résoudre des problèmes. 

J’ai fait ce livre pour que les enfants aient des bases solides dès le début de la scolarité, les explications découlent d’observations simples et sont toujours suivies d’applications simples, manipulations ou autre que tous peuvent comprendre. 

J’ai remarqué en faisant mon livre que beaucoup de professeurs appliquent leur programme en vu d’une suite logique d’enseignement, mais peu reprennent les bases, qui sont considérées comme sues. Ceci est normal, car ils n’en ont tout simplement pas le temps. Mais, si on travaille sur les suites ou qu’on parle des nombres relatifs sans vérifier que les élèves maîtrisent bien ces notions, on perd les élèves, pour pas grand chose. De ce fait, les pauvres élèves pensent que les maths se compliquent et pour la plupart, lâchent leur espoir de compréhension.

Quel dommage ! Car je pense que les maths sont à la base de beaucoup d’autres matières.

  •  La compréhension du français,
  • Pour la philosophie, n’en parlons même pas , c’est presque la même chose.
  • Quant à la physique chimie, c’est simplement un application des mathématiques.  Souvent les parents me demandent si je ne donne pas des cours de physique, ma réponse est toujours la même et aussi toujours vérifiée, si l’enfant n’a plus de problème en maths, il n’en aura plus en physique.( Je pense du reste qu’on ferait bien d’apprendre aux élèves de TS les primitives en début d’année, il y aurait plus de cohésion avec le programme de physique).